30 septembre 2006

Libérez Gaëlle!

Depuis quelques jours, Gaëlle est enfermée à touble tour dans l'abbaye de Fontevraud. Ce lieu mystérieux est une ancienne abbaye mixte (non, Tubinap : pas mixte mais double : on me l'a bien expliqué : aucune promiscuité sexuelle ne doit être sous-entendue : signé Gaëlle...) mais également une ancienne prison.

Dans quelle état va-t-elle nous revenir ? Vous pouvez en avoir une petite idée en cliquant ici (allez surtout voir le blog): Gaëlle et sa collègue Jennifer nous parlent de leur incarcération littéraire et, franchement, ça fait froid dans le dos...

Tubinap (fidèle assistant)

PS de Gaëlle : c'est vrai qu'on a très froid... et ne parlons pas des charmantes petites bêtes qui hantent nos chambres monacales... t'inquiète Nziem j'en tue très peu. Mais je prends sur moi. A très bientôt à tous... si vous n'entendez pas parler de moi avant le 9 octobre, pouvez-vous lancer quelqu'un à ma recherche ? Je me méfie des souterrains du lieu. Un petit côté Shining... Merci d'avance.

29 commentaires:

Lisa a dit…

La libérer??? Mais elle a l'air super bien, là bas, tu rigoles!!

May a dit…

Ohlala, j'ai hâte qu'elle nous raconte !

Anitta a dit…

"La pire des choses, en prison, c'est qu'on ne peut pas fermer sa porte"... (Stendhal). Bon, si c'est pour l'ouvrir aux intervenants de la liste indiquée sur le site, ce n'est plus une prison, c'est l'enfer :-)



(PS : dis donc Tubinap, elle est mimi toute plein, la Gaëlle !)

samantdi a dit…

On peut suivre cette aventure sur le blog des lauréates : quelle expérience ce doit être d'écrire ainsi ! Je me réjouis pour Gaëlle qui a l'air de "fortifier"son roman dans ces lieux étranges...

Vivement la suite !

La Trollette a dit…

En même temps.... se faire torturer par Enki Bilal et Jean Teulé... moi je veux bien !
;o)

May a dit…

Je suis assez d'accord avec toi, la Trollette, d'ailleurs je suis vraiment curieuse d'avoir le retour de Gaëlle sur Jean Teulé.

Gaëlle a dit…

Les filles, ne vous inquiétez pas, vous aurez des retours dès qu'ils m'auront libérée ! Anitta merci du compliment...j'en rougis ! Quant à Jean Teulé, il est irrésistible. A très bientôt, j'entends le pas de mes geôliers dans le couloir. J'ai peur qu'ils me fassent visiter les cachots, si je cintinue à violer la règle du silence.

Holly Golightly a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Holly Golightly a dit…

Dis-leur bien que tu as une amie qui dégaine plus vite que son ombre et que s'il leur prend fantaisie d'embêter mon amie Gaëlle, je leur ferai payer.

Loupiote a dit…

C'est où qu'on doit signer la pétition pour les faire liberer?

Holly Golightly a dit…

Je propose une expédition de bloggeurs pour les libérer !

Doune a dit…

Perso, je trouve qu'il y a pire comme retraite... chais pas moi, se retrouver pendant une semaine en solo à dessiner ou écrire dans une certaine petite ville de bord de mer? ;p . Enormes bisous enrobés de soutien moral à la prisonnière...

May a dit…

N'empèche...
rendez-nous notre Gaëlle !!!!

Chimère a dit…

Quelqu'un a contacté Amnesty International afin de faire pression sur les dirigeants de cette nation bizarre...?

Gaëlle a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Gaëlle a dit…

Gaëlle a dit…

Merci à vous toutes, c'est sans doute grâce à vous que me voilà de nouveau libre et chez moi ! Je vous donne dès que possible les résultats du concours de PAL (je suis un tout petit peu fatiguée), et pour ce qui est de se faire "torturer" par Enki Bilal ou Jean Teulé, je suis bien d'accord, il y a pire ! Vous m'avez manqué, tout de même... si si. Quant à toi Holly j'ai transmis à mes geôliers ta menace, du coup ils ont fait de gros efforts de gentillesse. J'ai bien senti qu'ils avaient peur de voir débarquer une armée de blogueuses pour me libérer au moindre signe de mauvais traitement. Ils se sont mis à me faire des compliments sur mon roman, tout à coup, je me suis dit que tu leur avais flanqué la trouille à distance !

Bises à toutes, et à très vite.
Je compte vos scores...

Gaëlle

May a dit…

Bienvenue Gaëlle, bon retour parmi nous, et puisque tu insistes, voici mon chiffre pour la PAL, un petit 68 fillette.

repose-toi bien !

Pivoine Blanche a dit…

Voilààa... Je réfléchissais (depuis que j'ai parcouru votre blog...) à cette question de publier/éditer ou non.

Apparemment, avec la semaine à Fontevraud, vous êtes partie pour une première publication! Vous ou "tu", je ne sais pas ce qu'il faut écrire...

Pendant longtemps, j'ai été avide de publier. Mais j'écrivais de la poésie. J'avais quelques atouts, puisque je connaissais des poètes, je fréquentais des réunions ou des causeries poétiques, le monde littéraire belge est petit (mais pas féministe, du tout! Pas plus qu'en France...) J'avais ce désir en moi: écrire, publier, pour pouvoir me faire connaître et entrer dans le mouvement, écrire encore, écrire davantage. Ce qui me tauraudait, c'était le fait de ne pas écrire de roman (je ne suis jamais arrivée plus loin que la 50ème page)...

Et puis, je ne sais comment cela s'est enclenché, j'ai commencé à écrire des articles. Fonctionnels, souvent, soit liés à mon métier (prof) (passé), soit à la culture, à l'urbanisme aussi, et dans le fond, j'aimais ça. J'avais également une amie qui VOULAIT absolument écrire (du roman), mais qui finalement, a publié des livres et des articles d'histoire.

Parfois, cela ne se passe pas comme on l'imagine ou comme on le rêve, à 20 ou 30 ans. Je crois aussi qu'il faut du temps et que subitement, les choses peuvent se mettre à bouger. Pour moi, elles ont bougé à partir de mes 36, 37 an, d'abord doucement, puis, avec plus d'importance, aux alentours de 40.

Mais c'est déjà fini! Je n'ai plus, depuis longtemps, le boulot pour lequel j'écrivais. Alors, maintenant, j'écris, je tiens un blog, comme vous (j'en ai tenu deux autres avant), et je peins aussi. J'écris gracieusement, gratuitement, pour le plaisir... En me disant que peut-être, je ne sais pas, un jour prochain ou lointain (ou plus jamais), j'écrirai de nouveau de manière professionnelle.

Ceci pour dire que c'est vrai, il faut du temps, beaucoup, beaucoup, beaucoup de travail et ne rien négliger comme forme d'écriture, et puis, le jour où on a un projet, eh bien, c'est simple, c'est comme après votre concours: on écrit comme on va au bureau.

Je ne suis pas sûre que ce soit forcément aussi gai qu'on se l'imaginait. Enfin, la partie écriture l'est, si on a besoin d'écrire plus que tout.

Enfin, de toute façon, ça ne se discute pas trop, écrire est une passion, si on est possédé par cette passion, on ne peut faire autre chose...

Très bien, l'accès au site de Sarah Waters. Je suis allée voir, mais le seul roman que je suis arrivée à lire jusqu'à présent, c'est "caresser le velours", du bout des doigts ne m'a pas accrochée, par contre, j'aimerais bien lire son dernier.

Pivoine Blanche a dit…

Et j'ai été très intéressée par votre cr de "Orgueil et préjugés". C'est son roman le plus célèbre (parce qu'abondamment adapté au cinéma, il y a eu un film dans les années 40? 50?) mais "Persuasion" aussi est excellent (à rajouter à votre PAL, lol...) Si on ajoute à cela que les héroïnes de Jane Austen vivaient en plein pendant les guerres napoléoniennes, on comprend qu'elles rencontraient quelques difficultés à se "caser". Somme toute, comme Jane Austen, qui (comme Proust ;-) a vécu une vie mondaine, avant de devoir "rentrer à la maison" et vivre modestement, en s'occupant, entre autres, de ses neveux et nièces. Et en écrivant, bien sûr.

nziem a dit…

haaaaa ! je me disais bien aussi que ça faisait une éternité que tu étais partie !! zutalor.. j'ai raté en temps réel les news que tu laissais sur le blog de l'abbaye.. j'aurais sûrement pu faire quelque chose pour les quelques araignées que tu as écrasées ;-)
Et bien dis donc... je suis tout de même fière de partager la dernière place avec la Trolette et Marielle :-) Pour notre défense, je dirais que c'est sûrement parcqu'on est les plus grandes liseuses.. même pas le temps d'accumuler les livres hé hé !
J'espère que tu as bien profité de ton séjour, et te souhaite plein de courage pour le boulot qui t'attend. Bises !

Gaëlle a dit…

Coucou May !! Me voilà de retour et merci pour tous tes messages et pour ton chiffre... Je me repose mais surtout je travaille. Je dois rendre ma copie fin novembre ! Mais je viendrai vous faire un petit coucou de temps à autre...

Bonjour et bienvenue Pivoine Blanche ! Je vois que nous partageons bien des choses, de Jane Austen à la passion de l'écriture et à la certitude qu'il faut beaucoup de travail et de ténacité pour arriver où on ne pensait pas aller au départ...je ne parle pas d'excellence, cela va de soi, mais du fait que le voyage est aussi important, dans l'écriture, que le résultat. Enfin, pour moi ! Et en ce qui me concerne, j'ai déjà envisagé souvent ma vie sans écrire, et le tableau n'était pas engageant, donc je persiste... à bientôt peut-être et bonne route !

Ma chère Nziem, je t'assure j'en ai tuées très peu. Une seule pour être franche, mais je l'ai laissée au mur comme un message pour les autres, genre "Araignée, passe ton chemin". Le moustique courageux qui a bravé les 8 degrés de ma chambre pour venir sucer mon sang ne compte pas. J'étais déjà au bord de la tuberculose, entre le froid et l'humidité, je n'allais quand même pas le laisser me filer le palu !
Sinon, j'ai du travail, mais on ne va pas se plaindre non plus, dans ce pays où tant de gens en cherchent...
Et puis c'est pas grave de ne pas avoir lu mes messages fontevristes en temps réel. De toute façon là-bas le temps normal n'avait plus cours, et j'étais privée d'internet ! A la fin j'avais l'impression d'être restée des mois, mais que quelques jours seulement s'étaient écoulés depuis notre arrivée. Bizarre, vous avez dit bizarre ?... Bon c'est pas tout ça, mais faut que j'aille rattraper mon retard bloguesque chez toi ! Bisous.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Bonjour
Je ne sais pas si les hazards parfois se croisent en furtive attitude ou simplement par jeu dans l'absolu.
J'ai parcouru avec attention votre blog et l'ai trouvé "riche".
J'ai connu une Gaëlle qui a été ma muse et le reste encore . Elle est simple, compliqué à la fois, liseuse, classy et femme mais avec
cette différence qui fait son charme.
Quoique je passe, où que j'aille ,je pense à elle ...(comme dans une certaine chanson) ou certains éléments me la rapelle par moment comme ça au gré du temps.

Elle a voulu rester seule avec sa fille, elle a du courage d'assumer ce choix mais je sens sous-jascent quand parfois je la rencontre ce désir
d'aller vers moi et de casser cette monotonie qu'elle s'impose en quelque sorte.
Un jour elle m'a dit ou avoué qu'elle aurait aimé être "quelqu'une" d'autre, plus expensive, plus nature ...
Je ne sais pas si il ya un profil commun entre toute les Gaëlle mais ce que je sais, c'est que toutes celles que je connais de france et de navarre sont porteuse d'un je ne sais quoi qui fait qu'elle ont un parcours de vie souvent moins commun.
Je ne me définirais pas comme écrivain mais plutôt comme joueur de mots.
Après cette rupture, j'ai écris le livre de notre histoire dont elle a un exemplaire, le seul , surement sous une pile de linge ... J'ai mis quelques pages sur un site que j'ai réalisé avec mon fils.
Si vous avez un peu de curiosité vous allez sur google et taper aufildutemps38

Au plaisir de vous lire

PS: le livre d'or reçoit parfois des commentaires ...

Gaëlle a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
hors landau a dit…

J'ai oublié: loin du mépris de King,,il y a le tendre, le grand live de JEan guénot,
"Ecrire "..; sans agressivité, sans cette façon basse d'affirmation de soi, Guenot a crée la "bible" de tant et tant d'écrivains, avec humour et complicité... MAis ça ne se touve que par correspondance: Guenot a refué unjour le système et s'est auto-édité après une jolie carrière "normale"... un peu d'air pur et ça se trouve en écrivant: j. Gunot, 25 rue des Tennerolles, 92210 saint cloud...IL n'y a RIEN de mieux à part Aristote!

Thom a dit…

Oh...ça drague par ici :-)

Hors Landau, merci beaucoup pour l'adresse. Ca n'intéresse probablement personne ici, mais Guenot appréciera assurément.

(sinon, vous devriez lire l'essai de King, ce me semble la moindre des choses avant de cracher dessus)

Hector Braun a dit…

:;)