27 mars 2007

Une fois n'est pas coutume !

Bonjour à tous.

Aujourd'hui c'est un billet un peu différent que je poste. D'ordinaire je n'aime pas trop parler de moi et en particulier sur ce café, pour une raison très simple : j'ai pour habitude de parler de grands auteurs, d'écrivains confirmés que j'admire infiniment, de "pointures", alors vous admettrez que dans ce contexte, parler de mes débuts littéraires me semblait plutôt inapproprié !

Mais voilà, mon premier roman vient de paraître, ce qui aurait dû constituer un non-événement pour toute personne ne faisant pas partie de ma famille et de mes proches, lesquels ont été forcés d'acheter le livre à la première heure sous la menace d'un revolver, je n'en suis pas fière mais les temps sont durs pour les premiers romans... bref à ma grande surprise (je ne parlerai pas de l'émotion dont je me relève à peine), plusieurs blogs amis ont fait à mon roman tout intimidé un accueil chaleureux dont j'espère, il saura se montrer digne ! (On sent que j'angoisse un brin, là ?)
Quand vous écrivez un livre et que, par un mélange d'entêtement et de chance, vous parvenez à le faire publier, personne ne vous attend, personne n'a besoin de vous. C'est à la fois une consécration et une expérience de dépossession et d'impuissance, car tout vous échappe à commencer par ce roman dont vous avez pris soin pendant des mois, des années, et pour lequel vous ne pouvez plus rien. Qu'il rencontre des lecteurs ou vive sa vie dans l'indifférence générale, c'est son destin fragile, incertain, mystérieux. Il est jeté dans la mer des livres avec tous ses semblables et allez savoir s'il sait nager ! Alors je me suis dit que ce n'était pas juste de ne pas remercier tous ceux et celles dont les encouragements et les félicitations me sont allés droit au cœur. Ils sont comme ces amis qui viennent voir le bébé à la maternité et vous rassurent : non, il n'est pas si laid, son nez n'est pas en patate et si ça se trouve, ses oreilles vont se recoller à la puberté.

Alors d'abord je voudrais saluer bien bas et de tout mon cœur une jeune illustratrice extrêmement douée, Letizia Goffi , qui a eu la gentillesse de proposer au pied levé de me faire une couverture dont je n'aurais pas osé rêver. Sans ta couverture superbe, Letizia, mon roman ne serait pas le même ! Tu as un grand talent et je peux te dire que tous les gens qui me parlent du roman s'enthousiasment pour sa couverture...



Ensuite je tiens à remercier les blogueurs qui ont courageusement commandé une histoire bretonne dont les héros ont des prénoms à coucher dehors avant même de savoir si elle allait leur plaire, et bien sûr ceux et celles qui m'ont fait devenir écarlate en parlant de mon roman. J'espère que vous n'hésiterez pas à venir me confier ce que vous en pensez et à râler si vous ne l'avez pas aimé : j'assure le service après vente. Un merci tout particulier donc à Slumblogger, à Choupynette, à Lamousmé , à La Trollette, à Nziem, à Mr Kiki, à May, à la Meute des Chats de bibliothèque , à ma petite sœur chérie la Turtle et bien sûr à Thom et à Clara! Je suis encore rouge à cause de vous mais ce n'était quand même pas une raison pour ne pas vous rendre un hommage, à vous qui encouragez les petites nouvelles en littérature et m'avez donné l'impression délicieuse d'être conviée non pas à un, mais à plusieurs anniversaires surprise ! (les potes qui gaffent en moins)

Je rentre juste du Salon du Livre et je veux aussi remercier les lectrices et les blogueuses qui m'ont permis de me sentir moins seulette à mon stand, au premier rang desquelles mes chères Doune, La Trollette, Livrovore et Laure dont j'ai pu faire la connaissance. Suite à des cafouillages divers et des problèmes d'agenda j'en ai raté certaines à mon grand regret, mais ce n'est que partie remise et j'espère pouvoir un jour réunir May, Wictoria, Lamousmé, Audrey H. et d'autres encore pour une petite fiesta nettement plus conviviale que les dédicaces !

Je n'oublie pas tous ceux et celles qui m'ont inscrite dans leur PAL (grand honneur fait à mon premier né littéraire, j'espère qu'il se conduira bien et ne bavera pas trop sur les autres livres), parmi lesquelles Yueyin, Clara, Lilly, Lhisbei, Florinette.

Comme je ne savais pas trop comment conclure ce billet, je me suis creusé la tête et j'ai trouvé : je vais vous conter quelques menus "aléas" de la vie d'auteur de premier roman au Salon du livre afin d'égayer un brin votre fin de soirée. Car bon, à une première dédicace quand votre roman est tout neuf, que peu de gens l'ont lu et que vous êtes inconnue au bataillon, autant vous dire qu'on n'attrape pas de crampe du stylo...

Dans un premier temps, on vous installe en devanture d'un stand et c'est un peu effrayant car soudain, vous ne voyez pas bien qui aurait l'idée saugrenue de venir vous voir vous alors qu'il y a un parterre de sommités littéraires et que Blandine Le Callet, pour ne citer qu'elle, dédicace non loin. Cette impression se confirme rapidement quand au bout d'un bon quart d'heure, vous avez été accostée par :

— Une personne qui vous demande où sont les toilettes.

— Une famille qui aimerait savoir à quelle heure dédicace Marc Lévy.

— Une dame qui vous soumet à un quizz sur l'histoire de votre maison d'édition bourré de questions pièges, pour finir par vous demander sèchement s'il "y a des fautes dans votre livre". Vous lui répondez avec angoisse que vous espérez que non mais que les coquilles sont sournoises et que les plus têtues résistent à cinq relectures et corrections, on vous a parlé de cette espèce mutante.

— Un monsieur qui vous demande longuement de quoi parle votre livre avec l'air profondément sceptique du client à qui on vanterait une vache kiri à boire, et qui repart ensuite comme il est venu.

— L'auteur, au demeurant charmant, d'un livre sur l'astrologie karmique, qui s'enquiert poliment de votre signe astrologique. Vous êtes tentée de lui donner la date de naissance du livre, pour voir si son avenir est de finir dans les bacs à soldes des libraires d'occasion avec des vieux Guy des Cars cornés et un Gaffiot de trente ans d'âge.

Ici je dois dire ma reconnaissance à mes éditeurs (deux frères, même pas jumeaux) qui sont venus me soutenir pendant ma petite traversée du désert, me faire rire et partager certains moments pittoresques !

Quand enfin, après toutes ces rencontres, je suis tombée sur une charmante lectrice de mon café qui avait peur de me déranger en me demandant une dédicace, ce n'est que par pudeur que je ne l'ai pas embrassée ! Quand une dame est venue me dire timidement qu'elle avait commencé mon livre et le lisait avec plaisir, je me suis sentie récompensée de tout le mal qu'il m'avait parfois donné, ce chien de roman. Quand des amis d'enfance ont fait le voyage avec leurs enfants en bas âge, au milieu d'un salon noir de monde, rien que pour moi, je me suis dit que j'avais bien de la chance d'avoir des amis aussi sympathiques. Quand des blogueuses ont surgi et m'ont fait marrer avec leur enthousiasme communicatif, leur gentillesse (un grand merci, Laure!) et leur humour imparable (oui ma Trollette, tu peux te sentir visée !), j'ai pensé que tout compte fait, c'était un bon moment, cette dédicace.

Après tous ces jolis moments, j'étais regonflée à bloc et toute prête à renseigner quiconque cherchait la cafétéria ou le stand de Bernard Werber, ou encore me ferait subir un QCM digne de Questions pour un Champion.

J'ignore si on me réinvitera au Salon du Livre pour le prochain roman (même si je pense que j'y ai un bel avenir en tant que borne de renseignements automatique), mais d'ores et déjà je vous sais gré d'avoir fait de cette épreuve d'humilité (et de solitude) de la première dédicace un vrai bon souvenir.

A bientôt !

P.S : pour de sombres raisons de problème informatique (sanglots contenus) je vais rendre vos liens actifs un par un mais patience, ils y seront tous au final. (et ça en fait, des liens !)

74 commentaires:

La Trollette a dit…

Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !
Ayé ! Je me suis sentie visée ! En plein coeur en plus ;o)
C'est vrai qu'ils sont charmants tes frérots d'éditeurs.
J'espère ne pas t'avoir trop envahie avec mes blagues à deux sous (et demi, faut être juste ! wouarf!)
En tout cas, la photo est très chouette! Et sans que tu prennes des poses de Madone.
^_^*

Merci pour les très bons moments passés avec toi.

Bizzzzzz

thom a dit…

Et c'est TOI qui NOUS remercie ???!!! Non mais c'est du délire, le monde à l'envers, le grand N'importe quoi si cher à Mr Kiki !!!

Après les heures que nous avons passés les uns et/ou les autres à vibrer à la lecture de "L'Ancre...", c'est à nous de dire merci.

J'insiste. Et pas question que tu viennes me contredire !

Non mais !

(et d'abord je suis sûr que Mamie Choupy sera dac avec moi :))

Gaëlle a dit…

Ah, la Trollette, je me suis appliquée à te viser et hop, en plein dans le mille ! C'est vrai qu'ils sont charmants les p'tits gars. (surtout une fois passé le cap des corrections du roman :-D)
Alors non tu ne m'as pas envahie, tu m'as sauvée et elles valent très cher tes blagues, au salon du Livre...
Sinon MERCI pour la photo sans les poses obligées d'écrivaine nounouille;-)
Bizzzzzz

Thom, ah ben non !!! T'as rien compris toi, si tu me complimentes encore va falloir que je te REremercie,tu veux encore me coller du boulot ma parole ?...Non mais je rêve:-))

Au boulot, maintenant a dit…

Ce livre est formidable, une véritable révélation...j'étais ému aux larmes par certains passages, et ce n'est pas de la flagornerie...

Doune a dit…

Ouééé, et dire que j'ai enfin THE roman au somment de ma PAL!!! Hâte de le (re)lire sous sa version définitive!
J'aurais quand même adoré être à ta signature moi :'(... et Thom a raison, merci à toi pour ce moment de plaisir intense (ça n'est quand même pas si fréquent ce genre de petit bonheur littéraire...)

Lunaire a dit…

Tu sais ce qu'y te dit le héros avec son prénom à coucher dehors ?!

(p'tain, ces écrivains, z'ont même plus le respect pour les gens qui les font vivre)

kalistina a dit…

Bonjour Gaëlle, j'ai un peu un cerveau de batracien en ce moment, ce n'est qu'hier que j'ai fait le rapprochement entre la Gaëlle du roman-dont-parle-toute-la-blogosphère et la Gaëlle du café :-)) et encore, c'est grâce à Laure!
Dis-moi, tu comptes faire un tour dans d'autres salons? Librairies? Que sais-je encore...?

Freefounette a dit…

T'es sur ma PAL aussi, hein ! Chu interdite d'achats de bouquins pour l'instant, pour cause d'achats de motos à répétition ce dernier mois(enfin t'as lu sur mon bloug), mais je te jure que t'es dans mes "en attente"...
Ya défois j'aimerais habiter à Paris.
bouuuuuuh...

bisous !

Loupiote a dit…

Alors, j'ai lu ton article avec attention et rien. Pas un remerciement (comment ça de quoi? ben de... heu... ben... oh ! on va chopotter tu sais très bien de quoi !!). je me vois donc dans l'obligation de te délinker de mon blog. Et t'en qu'à faire, je vais aussi boycotter ton livre. Je ne le lirai pas. Ou alors dans longtemps. Ou alors je le lis bientôt mais j'en parle pas.

:D

florinette a dit…

Et ben dis donc, il s’en passe des choses dans un Salon, heureusement que hormis ce flot de visiteurs en mal de renseignements tu as pu fait de jolies rencontres. J'aurais bien aimé en faire partie, mais ce n'est que partie remise, qui sait....

Gaëlle a dit…

au boulot, maintenant : allez ça y est, je rougis encore. Je venais juste de récupérer une carnation normale, c'est malin.

Doune : vous êtes tous trop gentils : si un jour je me fais étriller par un critique égaré, ça va me faire tout drôle ;-)

Lunaire : aïe... je suis désolée mais il était temps que je te dise, même si c'est douloureux, que même si nous aimons ton prénom, toi et moi, pour la plupart des gens c'est quand même un prénom à coucher dehors. C'est pas grave, va. Et encore ils ne connaissent pas le prénom de ma fille ;-)

Kalistina, t'inquiète, moi aussi j'ai souvent un cerveau de batracien (j'aime beaucoup l'expression) et puis il y a quand même des choses plus essentielles que de savoir que j'ai sorti un roman :-)
"le roman dont parle toute la blogosphère" ? C'est beaucoup de pression pour mon petit roman !!
Pour les salons et librairies, à cette heure je ne sais pas, je ne sais même pas qui décide de ça et l'organise. J'aurais tendance à penser que ce sont les libraires mais je ne suis pas sûre du tout qu'ils vont se précipiter sur moi s'ils peuvent avoir Anna Gavalda :-))
Merci de ta visite !

Free, ma chère, figure-toi que La Trollette m'a fait dédicacer un livre tout exprès pour toi :))
Au fait, où habites-tu si ce n'est pas indiscret ?
Bises !

Loupiote... je suis CONFUSE. Bien évidemment je te remercie : d'être toi, d'abord, et puis d'avoir osé dire bien haut que Zaphod ne postait pas de commentaires chez toi. Chez moi non plus, du reste, mais je n'aurais jamais osé briser la loi du silence sans toi. A vrai dire je me demande s'il en poste ailleurs que chez Thom (qui est sûrement pistonné). Pardon pardon pardon pardon.
(ça suffit ?:-D)

Florinette : moi aussi j'aurais bien aimé !
Mais oui, ce n'est que partie remise. Je trouve qu'on n'organise pas assez de fiestas entre blogueurs, et maintenant que je sais que Yueyin, Flo, Anjelica et Choupynette ont passé une journée de papotages effrénés à Toulouse, je me dis qu'on est bien bêtes !

Loupiote a dit…

Bon ok, ça passe pour cette foi-ci. Tu reste linkée. Et je vais remettre ton livre sur le dessus de ma pal qui ne va pas tarder à s'éffondrer.

Question indiscrète à laquelle tu n'est pas obligée de répondre, c'est quoi le prénom de ta fille?

Sinon, une idée m'est venue. un jour on pourrait organiser une rencontre de tous les bloggeurs dans le centre de la france. et on ferait une grande fête ! reste à trouver où se situe le centre géographique de la france.

Gaëlle a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Gaëlle a dit…

Loupiote : Je vois que tu arroses régulièrement ta PAL pour pouvoir gagner la prochaine édition de notre concours, petite filoute !
Sinon, le prénom de ma fille... j'aurais mieux fait de me taire:) (Je te donne un indice : je lui ai dédié le roman) Je précise que son prénom existe, mais oui, il existe même depuis le Vème siècle et signifie "élévation, sommet" : Pour tout dire, j'ai aussi choisi ce prénom dans l'espoir qu'elle dépasserait les 1m60 où stagnent tous les éléments FÉMININS de ma famille, moi comprise. Une sorte de malédiction profondément misogyne qui a soigneusement évité de frapper mes frères.

Sinon voilà une idée qu'elle est bonne ! J'ai regardé sur une carte et à vue de pif le Centre de la France se trouve à... Moulins:-D
Je ne connais pas, mais je ne suis pas une grande voyageuse. Sinon on peut aussi soumettre le lieu de la rencontre aux votes ?
En tout cas, tu m'avais déjà séduite par ton idée de concours de PAL, là encore tu prouves que tu es une organisatrice née. Je trouve que c'est une excellente idée ! De tout cœur MERCI, Loupiote :D

Gaëlle a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
May a dit…

Alors, non, Moulins ça va pas être possible ! ;-)
C'est trop louin... et trop petit, tout pitit riquiqui...

Gaëlle, je suis ravie que tu te sois décidée à parler de ton livre !
J'avais retenu cette fois où tu disais que jamais au grand jamais tu n'oserais parler d'une de tes oeuvres, mais voici le jour venu, et finalement, c'est encore toi qui en parle le mieux !
Oui, t'avoir manquée au Salon du livre pour cause d'erreur sur le site du SDL me reste au travers de la gorge, et je suis très, mais alors très frustrée de n'avoir vu ni ta trombine ni celle de la Trolette ou de Doune.
Mais bon. En tous cas, j'ai lu ton livre, j'ai aaaaaaaaadoré ton livre, tu es une vraie auteure de romans Mâdâme The Famous Gaëlle ! Hi hi !

PS: on va pouvoir créer un collectif de parents d'enfants au prénom à coucher dehors ! ;-)

slumblogger a dit…

Coucou Gaelle et merci pour le petit mot. Moi j n'en ai fait que quelques uns, et parlant plus de la couverture (mon rayon) que de tes mots (là, je suis impotent).
A bientôt pour de vrai.

Livrovore a dit…

Coucou !
Ce fut un plaisir de te rencontrer au Salon, et d'avoir ta dédicace sur mon livre ! (au fait, ce sera ma prochaine lecture, et au vu des avis si positifs, j'en bave déjà d'envie)
En tout cas tes anecdotes sont très drôles !
A bientôt :-)

Gaëlle a dit…

May : ok, Moulins c'est pas vraiment The place to be mais sinon, sur le principe, tu es partante ?
Sinon pour parler d'une de mes œuvres, en fait ça ne m'est pas très naturel... mais là j'avais une bonne raison : vous !
Moi aussi j'ai été très déçue de te manquer mais le jeu en vaut la chandelle, pas vrai ?:-))
Au fait, toi aussi tu aimes les noms à coucher dehors ? Dans mes bras !

Slumblogger : il faut quand même saluer le talent quand on le rencontre, n'est-ce pas :-)) Et puis Letizia m'a offert une couverture de toute beauté alors je me sens très veinarde...

Livrovore : ravie de te voir par ici, surtout que j'ai tenté vainement de poster des commentaires chez toi... (faut dire que je ne suis pas très douée en informatique, mais... est-ce normal ou ça n'arrive qu'à moi ?)
Se rencontrer et pouvoir mettre un (très joli) visage sur un pseudo fut un plaisir partagé ! Alors, partante pour notre rendez-vous des blogueurs ?
A très bientôt et ne te fie pas trop aux avis positifs pour mon roman : je ne voudrais pas que tu sois trop déçue :-))

thom a dit…

Bon allez, tu peux le dire : au départ Lunaire portait le prénom de ta fille mais les éditeurs l'ont rejeté, persuadés que ça n'existait pas :-)

Sinon, j'ai pu trouver grâce à ta définition.

(non, je déconne, j'ai ouvert le bouquin)

Guillaume R. a dit…

Salut
Je suppose que je le trouverais dans toutes les bonnes crèmeries.
C'est bête que j'ai déménage sans quoi j'aurais pu aller me le faire dédicacer.
C'est bien la première fois que je vais acheter un livre les yeux fermés. Y'a une première fois pour tout :)

Wictoria a dit…

Je suis DEDANS et j'y retourne !!!!

Bises

Gaëlle a dit…

Thom : OK, j'avoue !!

Guillaume r.: Je ne sais pas si c'est bien raisonnable d'acheter les yeux fermés une histoire remplie de cauchemars :))
Merci en tout cas !

Wictoria : embrasse Lunaire pour moi:-)
Je t'embrasse aussi !

Livrovore a dit…

Ah? bah je ne sais pas si d'autres ont des problèmes pour poster des commentaires sur mon blog, tu es la première à me le dire :(
(sauf si ce sont juste tes coordonnées qui semblent ne pas apparaître, en fait apparemment tu peux poster quand même)

Un rendez-vous des blogueurs, pourquoi pas ! Mais Moulins, ça ne semble pas facile d'accès !! :o)
Tous les trains ne mènent-ils pas à Paris ? o:-)

Gaëlle a dit…

Livrovore : bon je vais reessayer alors ! Mais moi ce n'étaient pas seulement mes coordonnées qui n'apparaissaient pas, je n'avais aucun endroit où cliquer pour envoyer... :-(
C'est vrai, tous les trains mènent à Paris alors pourquoi pas ?

Lamousmé a dit…

Heu pour une fois je suis assez d'ac avec Thom c'est pas à toi de remercier!!! ;o)
Par contre dit donc si tu as rencontré Lamousmé...c'était pas moi!!! mouhahahahah j'ai un(e) sosie!!! en même temps on s'est loupper qu' 10 min donc c'est presque comme si :o)))

eeguab a dit…

Je commence le voyage ce soir à bord de L'ancre des rêves.Amarres larguées,vent debout,hisse et haut.A bientôt de te revoir.

nath a dit…

comment ça "avant même de savoir si elle allait me plaire" cette histoire !!! Déjà, je connaissais ta plume et savait combien le plaisir est grand de te lire.. ensuite... j'avoue, je ne suis pas allée l'acheter les yeux fermés ! j'ai lu les premières pages sur place... et c'est quand j'ai vu que déjà je ne pouvais plus décrocher que je me suis dirigée vers les caisses. Et en plus, je le conseille fortement à tout le monde autour de moi !!! En tout cas, dans ma librairie habituelle, le jour où je suis allée l'acheter (le jour de sa sortie ;-) ils avaient un seul et unique exemplaire.. et ce midi j'y suis retournée... ils en avaient installé toute une pile sur le présentoire du milieu, là ils mettent les livres à l'honneur !!! Bon.... oui.. je suis quand même super déçue.... de ne pas avoir pu venir le faire dédicacer au salon du livre, j'aurais tant aimé !!! j'espère que la trolette n'a pas oublié le bisou qu'elle avait à te faire de ma part ;-)
quant au mail.. bein non... en effet, je ne l'ai pas reçu. Tu veux bien me le renvoyer s'il te plait ?
et pis encore toutes mes félicitations... et d'ici très très peu je reviens dire tout ce que j'en pense.. je l'ai presque fini.

Clarabel a dit…

Coucou Gaelle !
Ton livre est entre mes mains, et je le déguste !!! Miam !
Non mais honnêtement ... miam-miam !
Je me régale !
Savourant déjà tes chroniques dans ce Café, je me doutais bien que je n'allais pas du tout être déçue ! Alors merci A TOI tout plein ! !
(Il a raison Thom, ce n'est pas toi qui dois nous remercier, mais plutôt l'inverse !! ;p)
Ah, au juste, pour les prénoms ... très bonne pioche effectivement, je découvre, au début je m'embrouille, pis je picore, je songe, je me dis waouh "Enogat" why not ?
Ah non j'oubliais : Ardélia ! Ma petite préférence à moi ...
Bizz Gaelle, garde le bon cap, tu as le vent en poupe, et tu le mérites !!!!

Gaëlle a dit…

Lamousmé : oh zut !! je pensais t'avoir mise dans la catégorie du dessous, celle des blogueuses que j'ai manquées ! Je suis le Pierre Richard de l'informatique alors forcément avec un billet bourré de liens ce genre de choses devait arriver :-))
Je vais rectifier ça tout de suite. rassure-toi, personne ne s'est présenté sous ton nom, d'ailleurs je n'ai pas croisé de jeune femme aux cheveux roux !
Et puis non je ne veux pas être remerciée :)) A une époque où beaucoup de jeunes écrivains se demandent qui va les lire à part leur cousine Adelaïde qui n'y voit plus très clair, je trouve que c'est important de remercier... les lecteurs !

Eeguab : alors j'espère que la traversée sera belle... si tu croises un capitaine mal luné, passe au large:-) A très bientôt.

Livrovore a dit…

Oh, mais alors pour avoir le bouton "publier", il suffit d'agrandir la fenêtre ;-)

J'adore l'expression "le Pierre Richard de l'informatique" !!!

sandra a dit…

Merci Gaëlle de nous faire partager les coulisses de ton Salon (et je t'imagine bien en effet avoir cette petite pensée sur le signe astrologique de ton "ancre" et en sourire en ton for intérieur) Je serai au bord de l'océan dans une quinzaine de jours, à Arcachon plus précisément (un p'tit coin d'paradis que je n'ai fait qu'effleurer l'an passé et qu'il me tarde de découvrir)...L'endroit idéal pour me plonger dans 'l'ancre des rêves' ...

Gaëlle a dit…

Nathalie : lire les premières pages, c'est une bonne technique, en tout cas c'est la mienne :-D
Euh... sur le présentoir du milieu ?? Donne-moi l'adresse de ta librairie, que je leur envoie des fleurs ! Chez moi, un libraire à qui j'expliquais gentiment qu'il ne servait à rien de mettre le roman en science fiction parce que...ce n'était pas de la science fiction m'a envoyée sur les roses, et un autre m'a dit : "oh ben moi ce que je voudrais surtout, c'est en vendre un !" :D
Moi aussi je regrette de ne pas avoir pu te voir à la dédicace, mais je me débrouillerai pour venir te voir dès que je peux, j'aurai mon café en compagnie d'une de mes deux photographes préférées (devine qui est la seconde !) et toi ta dédicace.
je vais tâcher de te renvoyer mon mail alors.
Je t'embrasse !

Clara : t'es adorable, je ne suis vraiment pas sûre de mériter tout ça... tant mieux s'il te plaît, en tout cas !
Oui, ah ça, mes prénoms je les aime bien, même si je reconnais qu'ils ne sont pas courants ;p
Mes éditeurs m'ont bien charriée là-dessus, surtout au sujet d'Ebenezer...
Quant à Ardélia, son prénom s'est imposé immédiatement car elle avait une personnalité ardente :-))

Sandra : oui, me suis bien amusée en fait au salon !
Sinon, salue bien l'océan pour moi quand tu le verras : je suis loin de la mer et elle me manque...en tout cas le bord de l'eau, c'est un bon endroit pour lire mon histoire:)
A bientôt donc et savoure bien tes vacances...

Gaëlle a dit…

Livrovore : ah ben voilà l'info qui me manquait !
Oui crois-moi, le titre de Pierre Richard de l'informatique n'est pas usurpé.

grignote et barbotine a dit…

Pour la livrophage que je suis (entre autre chose !) c'est un plaisir de découvrir ton blog. Et bientôt ton livre.
Je te souhaite bon courage pour la suite.
Si tu as autant de talent en écriture que la Turtle en cuisine... ça promet un bel avenir

Zaph a dit…

Bah pour avoir un commentaire de moi, c'est simple, il suffit de citer mon nom.
Thom cite mon nom dans environ 60% de ses chroniques et du coup, il a plein de commentaires ;-)

thom a dit…

Zaph Zaph Zaph Zaph Zaph...

May a dit…

Alors je suis plus partante que jamais, et plus encore que tu ne pourrais le croire ;-))
Moulins n'est pas, je te le confirme, le dernier lieu où l'on cause (encore faut-il créer les occasions, je suis d'accord, mais ceci est un autre débat...
Bref, j'opte plutôt (sans en avoir réellement le choix) pour l'option "tous le trains mènent à Paris".

Et quant à ton libraire revèche, il n'a qu'à se fendre d'une petite fiche de lecture, il le vendra ton livre. Il croit que les livres sautent sur les gens comme les chiens à la SPA ou bien ??? Je te jure...

PS
Dans la série "les prénoms à coucher dehors", Lunaire a la palme, forcément...

Alhya a dit…

ma poulette, tu m'as fait rire, mais rire à pleurer!! combien j'aurais aimé jouer la dame pipi à tes côtés!! m'enfin, je viens pas pour dire ça, seulement que tous les matins, je prends une heure (je me lève exprés ) 6h30) pour lire quelques pages de ton livre. Pourquoi te demandes tu surement ne les lit-elle pas le soir, plutôt qu'aux aurores? et bien ma très chère soeur aimée, parce que le soir je suis si crevée en ce moment que je n'arrive plus à me concentrer et que chacune des lignes de ton roman, je les déguste, une à une à nouveau. je prends le temps, je lis parfois certaines phrases à haute voie tellement je trouve leur poésie musicale... je crois même que jamais je n'ai fait ça avant ce livre. Je suis médusée du degré d'aboutissement qu'a acquis l'intrigue, plus encore par la maturité de ton style, je suis immensément fière d'être soeur d'une si talentueuse écrivain!

obni a dit…

ça me donne très envie de lire ton premier roman. Je vais voir comment me le procurer.

Dommage que je ne sois pas parisien pour la dédicace.

Gaëlle a dit…

Zaph : c'était donc ça ! J'aurais dû me douter... Tu es comme le génie d'Aladin alors ?

Thom : merci ! Si tu faisais la même chose chez Loupiote maintenant?

May : Paris me paraît en effet une bonne idée, surtout si tu n'as pas le droit d'en bouger pour l'instant.
Oui, Lunaire a la palme, tu as raison ! Et encore j'ai été raisonnable : y a des prénoms bretons (tu es bien placée pour le savoir) qui ne sont constitués que de consonnes... mais j'ai eu peur que ça soit un peu TROP :D

Grignote et Barbotine : ravie de t'accueillir dans mon café !
Je ne sais pas si l'Ancre des Rêves est aussi délicieux à déguster que la cuisine de ma petite sœur (car moi j'ai la grande chance de pouvoir goûter ses plats !), mais il y a des points communs évidents entre la cuisine et l'écriture... par exemple, de même qu'il faut être gourmand pour faire de l'excellente cuisine (et la Turtle est très gourmande ;-)), il faut aimer lire, je crois, pour avoir envie de passer des mois, voire des années, sur un roman.
A bientôt j'espère !

Alhya : si tu avais été à mes côtés on aurait été tellement dissipées qu'on se serait faites engueuler par les gens du Salon :-)) On est quand même des multirécivistes du fou-rire intempestif !
Sinon, "une si talentueuse écrivain", heureusement qu'en tant que ma petite sœur tu es très objective ;D, sinon je risquerais d'avoir des chevilles si enflées qu'elles en rentreraient plus dans mes chaussures...déjà que j'ai du mal à me chausser !
Moi aussi je suis très fière de tout ce que tu es, la partie que tu offres aux lecteurs de ton blog et celle qui est plus secrète et vulnérable, et toi tu glisses de la poésie jusque dans ta cuisine :-)))

Obni : Merci de ta visite !
J'espère que l'histoire te plaira. Ne va pas croire non plus que c'est un chef-d'œuvre, j'ai une grande marge de progression avant d'arriver à la cheville de mes auteurs contemporains préférés et je n'espère même pas y parvenir un jour car au-delà du travail c'est une question de talent ;)
Pour la dédicace, comme il y a peu de chances qu'on m'appelle aux quatre coins de France pour une tournée de dédicaces ;-), si notre réunion de blogueurs voit le jour je peux profiter de l'occasion pour en écrire une au passage à ceux qui le souhaitent.

Freefounette a dit…

Oh, mais que je viens de recevoir, bonjour la surprise, ton livre, avec DEUX dédicaces, la tienne et celle de la Trollette, que j'en ai les larmes aux n'yeux, tiens !
Je vous bisoute toutes les deux très fort même si je sais que Trollette est pas là pour l'instant.
(Promis, je ne lis pas sur la moto, juré craché, pfiout !)

groupederockaufonddugarage a dit…

Je propose une olà générale pour saluer l'Ancre des Rêves et sa modeste auteure. Disons demain, dixhuit heures, levons tous nos bras vers Lyon, et répandons ainsi notre joie d'avoir lu, ou de lire, ou relire bientôt un roman si captivant. L'intrigue est superbement ficelée, et c'est une réussite, n'est-ce pas, d'arriver à raconter cette histoire qui se déroule sur plusieurs périodes, mais aussi dans la réalité et dans le rêve, sans perdre le fil de son récit, et (pire que tout !) sans égarer le lecteur au détour d'une phrase. Grande maîtrise narrative. Oula, oui ! Chapeau bas, donc. Longue vie à "L'Ancre des Rêves".
Ps blogueuse sandra : Arcachon n'est pas vraiment une ville de marin, c'est une ville pour les gens qui toussent. On aime y aller surtout pour regarder les maisons. Pour l'Ancre des Rêves, de toute façon, un bon fauteuil, c'est le mieux, à Arcachon ou ailleurs.
Pour la olà, demain dixhuitheures, réglons nos montres.

pierre richard, la gaëlle nohant de l'informatique (et toc) a dit…

Je vous prierai de ne pas me manquer de respect : je me débrouille très bien avec l'informatique, et je le prouve ici et ce soir. C'est fou, tous ces gens qui croient que je suis maladroit dans la vie ! Trente ans que ça dure et impossible de m'y faire. Soyez le François Pignon du net si ça vous chante, mais FOUTEZ-MOI LA PAIX !

Bon sinon, bravo pour le livre, et pour le billet rigolo. Qui a d'ailleurs eu beaucoup plus de succès que le précédent...vous devriez peut-être parler plus souvent de vous ? :o))

Gaëlle a dit…

Free : deux dédicaces pour le prix d'une, tu es veinarde toi !
Oui je préfère que tu ne lises pas sur la moto, je ne voudrais pas avoir un accident sur la conscience ;-))
Grosses bises !

groupederockaufonddugarage : vous ici ! Une olà, carrément ? Rien que pour moi ? La joueuse de foot qui sommeille en moi en tressaille de fierté...
Tu sais la construction si elle est maîtrisée c'est que je me suis beaucoup arraché les cheveux dessus : je n'ai presque plus de cheveux, on m'a mis des implants pour que je puisse rester un peu coquette :-)) Mais si j'en crois ce que tu me dis, ça valait le coup, je ne regrette rien.
Sinon je ne savais pas qu'Arcachon était une ville pour les gens qui toussent : j'y penserai à ma prochaine laryngite !
A bientôt et bons baisers au reste du groupederock.

pierre richard : Oups, pardon monsieur Richard, c'est vrai qu'il fallait dire "le François Pignon de l'informatique" ! Je comprends que vous soyiez vexé, c'est vrai c'est pénible que tout le monde vous croie maladroit, c'est comme les comiques vous savez, dans la vie ils sont sinistres, c'est l'éternel malentendu. Enfin, mea culpa :-)
A part ça parler plus souvent de moi, hum...je ne suis pas sûre. Je n'ai pas autant de trucs à raconter que Christine Angot, vous savez ! J'aurais peur de m'ennuyer moi-même, alors les autres...

jean-loup a dit…

Merci pour le billet sur les coulisses du salon, il est excellent (litote) !
Je vais rapidement me lancer à l'eau !
Bon courage pour la suite des événements (critiques patentés, libraires obtus et autres espèces sympathiques...)

Clarabel a dit…

Hep là, j'ai besoin qu'on me ramasse à la petite cuillère ! J'ai terminé ton livre, Gaelle ...
Gros, gros, gros soupirs ... pfff, voilà c'est fini !
Et comme le disait Choupynette, moi aussi j'aurais bien aimé en prendre pour 300 pages encore ! ! !
Quelle belle histoire, ah oui vraiment !
Je confirme ma préférence pour Ardélia, chut ! ;)
Et merci Gaelle !
(Le temps de m'en remettre, et j'en parle - FORCEMENT !!!).

balmusette a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Gaëlle a dit…

Jean-Loup : Merci pour ces encouragements ! J'ai fait un séminaire de bonne humeur indesctructible et de diplomatie qui me sera très utile, je crois, pour tout ce dont vous parlez :-)
Vous allez vous lancer à l'eau : écrire ?
Bien à vous !

Clara, mes éditeurs trouvaient déjà le roman très long alors je n'ai pas osé leur rajouter deux cent pages à corriger ;-) (bien que l'envie ne m'en ait pas manqué)
Je suis très émue de tout ce que tu me dis, que mon histoire apporte quelque chose à ceux qui la lisent est une joie profonde et la plus grande récompense qui soit. MERCI à toi, ça ensoleille mon vendredi gris !

Balmusette : je suis désolée mais j'ai dû supprimer votre commentaire . Ne le prenez surtout pas mal mais je n'ai pas envie de faire état ici des videos de moi disponibles sur le net... ce café a pour but de parler des autres, le billet du jour est exceptionnel et je serais très gênée d'exposer ma trombine dans ce café ;-) Bonne journée, et merci de la sympathique intention qui guidait votre démarche.

Freefounette a dit…

Je sais plus où, j'ai lu que t'as écrit que t'as pas le talent de ceux que t'admirent. Ben moi je te dis, t'as du talent. Le tien. ta griffe à toi. Je n'ai lu que les deux premières pages de ton livre, et crac accrochée. (bon fo bien que je finisse celui que j'ai en cours, un de Noyel encore...).
Si ça c'est pas du talent, alors je sais pas ce que c'est.
paf.
bisous

Gaëlle a dit…

Free, t'es trop mignonne ! On verra si tu penses toujours ça après la page 3 ;-D
Bisous aussi !

Lilly a dit…

Ton livre est très sage, bien au chaud dans ma PAL, ne t'en fais pas.
Il est tout joli, j'ai hâte de voir l'avis de Clarabel !!!

yueyin a dit…

Gaelle, demain j'embarque pour une ile, je lirai mon joli livre bleu au bord de l'océan, ne sera parfait... a bientôt !

anjelica a dit…

Bonjour Gaëlle,
Comme c'est bien raconté, ton aventure. Je souhaite bonne chance à ton livre (Choupynette était enthousiaste) et à ta carrière d'écrivains!!!

Lily a dit…

Hello Gaëlle !
J'ai commencé avec beaucoup de bonheur ton livre aujourd'hui !
Je ne doute pas un instant qu'un bon vent souffle dans ses voiles.
Bon week end

La Trollette a dit…

Et je continue à progresser doucement dans le récit... et mon livre tombe chaque soir par terre, et la lumière reste allumée tellement JE NE VEUX PAS DORMIR pour connaître la suite !
Ne doute pas un seul instant de ton talent ma belle: j'ai laissé un David Lodge en plan pour lever l'Ancre à la première page lue !
;o)
(je suis d'accord, tous les trains mènent à Paris ! ^_^*)

Gaëlle a dit…

Lilly : tout joli c'est vrai, et c'est grâce au talent de ma fée personnelle, Letizia Goffi :-))
Je suis contente de savoir que mon livre se tient bien !

Yueyin : à l'heure où je rentre tu es déjà partie vers ta destination enchanteresse : as-tu pris les bouquins que tu avais prévus ? (non parce que ça doit être lourd dans les bagages :)) Belles vacances !

Anjelica : si avec tous ces encouragements je n'ai pas la pêche ça sera que mon cas est désespérant:-D Merci !

La Trollette : alors, tous à Paris! je vais voir ça avec Loupiote, l'organisatrice de choc.
Tu as laissé un David Lodge en plan ?... et tu fais exploser tes factures d'électricité ? Tout ça pour mon roman ? C'est ton homme qui doit être content ;-)

Anonyme a dit…

Roman fini, ma grande!
ET je ne me suis pas ennuyée une seule minute. ;-)
Je lui prépare une note pour mon blog...
J'espère que ce com va passer car j'ai de gros soucis pour afficher les commentaires ou en poster chez toi.
Mille bravos.
Flam

Gaëlle a dit…

Il est passé, Flam :)
Tant mieux si tu ne t'es pas ennuyée!
Maintenant c'est moi qui ai hâte de lire ta prose...
Merci beaucoup pour la visite, pour la lecture et pour le comm ! Je t'embrasse.

Lamèredelauteure a dit…

Bon, moi je veux savoir: que sont-ils devenus ces frères? JE VEUX SAVOIR! (non je ne trépigne pas, ce n'est pas de mon âge, voyons, hum hum)

Gaëlle a dit…

A ma Maman chérie : J'en sais rien, je te l'ai dit ! Lunaire m'a juste dit un jour : "Bon écoute,j' t'aime bien, on a passé pas mal de temps ensemble mais là maintenant, la caméra cachée ça va cinq minutes. J'ai quatorze piges, je compte bien avoir une vie PRIVÉE, si ça ne te dérange pas". Ça m'a flanqué le bourdon mais j'ai bien senti que ce n'était pas négociable :-(
( La prochaine fois que je vais à Dinan, t'en fais pas, j'en profite pour me mettre en planque devant chez eux. C'est pas un morveux de 14 ans qui va m'intimider)

lamamandelauteure un peu déçue quand même a dit…

mince mince mince... ces adolescents, vraiment enquiquinants quand ils s'y mettent! bon tant pis alors!

Freefounette a dit…

Non je suis pas mignonne, chu un vraie teigne quand je veux ! lol ! Chu sincère, c'est tout. Allez, je l'ai fini hier soir mon Deaver, j'vais m'attaquer au tien ! Youpiiiiiii !
bisous

Flo a dit…

En cours de lecture (je viens de finir la première partie), je passe par là et te dis d'avance merci pour les beaux moments que j'ai déjà passé (bien qu'en lire un bout avant de me coucher n'était pas une super idée ;) Je l'ai acheté suite aux éloges de bloggueurs dont Choupynette lors de notre rencontre, j'étais un peu anxieuse : et si j'aime pas ?! Et puis très rapidement l'anxiété a fait face au bonheur de te lire... Une note de lecture devrait apparaître sur mon blog dès demain.
As-tu autre chose sur le feu ou te remets-tu de l'accouchement ? (je te préviens, quand j'apprécie un écrivain, je le harcèle pour qu'il assouvisse ma soif de lecture ;)

Lilly a dit…

Je viens de finir ton livre (enfin, hier), et j'ai été vraiment très émue. J'ai passé deux nuits à me réveiller toutes les dix secondes en me disant : "de quoi je rêve déjà" ;)) Mais ça en valait la peine.
Vraiment, bravo, merci, et surtout j'espère que les éditeurs auront assez d'intelligence pour publier tes prochains romans (mais de toute façon, je suis sûre qu'avec ta détermination, tu sauras te faire entendre). Tu m'as bluffée ! J'étais plus que sceptique, je craignais vraiment que ça ne me plaise pas, mais finalement, pas du tout. Les seules petites réserves que j'ai émises sur mon blog sont plus que pardonnables, je les ai déjà oubliées d'ailleurs. J'ai aimé tes personnages, et j'espère vraiment qu'ils arriveront à surmonter leur lourd héritage.
Ce n'est pas du fayotage, je suis vraiment sincère. Si je n'avais pas aimé, je l'aurais dit. Voilà, je voulais juste te dire merci pour ces beaux moments de lecture :))

Flo a dit…

Fini aussi. Critique publiée et moi je suis chamboulée ! Whaouh quel bouquin ! J'ai craqué pour ton style et je renouvelle mes remerciements pour tout le plaisir que m'a donné ce livre.

Gaëlle a dit…

A lamamande l'auteure : je ne te le fais pas dire... regarde Thom, comme il nous en a fait baver !

Free : toi, une teigne ? ? Alors disons que tu es une teigne au grand cœur. De l'espèce avec laquelle on peut aller boire un verre sans inquiétude ;-))

Flo : Merci, merci, merci:-)))
J'ai lu, et j'en suis toute retournée. Avec vous, en ce moment, j'ai des émotions fortes... je n'aurai peut-être pas d'autres lecteurs mais des comme vous, ça suffit à me récompenser de toutes les heures où je me suis demandé si j'avais raison de vouloir connaître la suite de cette histoire, et de m'acharner comme ça !
Pour les projets, j'en ai un, qui va se passer à Paris à la fin du XIXème siècle. J'y travaille, le chantier est impressionnant et comme d'habitude je me demande si un jour j'en viendrai à bout :-)

Lilly : de tout ce que tu me dis, ce que tu me touches le plus, c'est que tu aimes mes personnages au point de te demander (comme Choupynette) ce qu'ils sont devenus après. En le terminant j'avais le sentiment qu'ils avaient existé, en fait, et que je n'avais fait que leur prêter ma voix pour qu'ils racontent leur histoire. Je suis très heureuse qu'ils aient rencontré des lecteurs. Très.
Et pour la sincérité, je n'en doutais pas, c'est pourquoi j'avais la pression ;-)
Merci à toi !

Le Gludo a dit…

Fidèle du blog de Yue Yin, et du Kikimundo,et souvent de passage chez choupinette,anjelica ou thom, je me sens soudain comme poussé par un message subliminal agrémenté d'escargolios il me semble inévitable de me jeter chez mon libraire préféré pour qu'il me commande l'ancre des reves... Je reviendrai t'en parler quand je l'aurai lu...

Flo a dit…

de rien, de rien, de rien ;) Pourquoi n'aurais-tu pas des lecteurs hors blogosphère ? En tout cas, je vais l'offrir ton roman et ce n'est pas du mécénat :p
Travaille bien et si si tu en viendras à bout ;)

Lou a dit…

Je ne savais pas que tu étais au salon du livre ! J'aurais vraiment aimé te rencontrer car j'ai lu tant d'avis positifs sur ton livre que je compte le lire très prochainement, et puis, je prends beaucoup de plaisir à lire ton blog ! Si je ne me trompe pas, tu n'as pas encore vu l'article de Florinette (http://www.leslecturesdeflorinette.com/article-6357614.html), qui parle aussi de toi sur amazon, où Clarabel a également laissé une très jolie critique !

La liseuse a dit…

Bonjour,

c'est sur la blogosphère que j'ai découvert l'ancre des rêves et je ne suis pas déçue de cette envoûtante lecture. Que d'émotions...
Bonne continuation pour la suite. Je garde un oeil sur ce blog en attendant.

Gaëlle a dit…

Le Gludo, mais avec plaisir :-))
Reviens quand tu veux. C'est un vrai bonheur pour moi d'avoir des retours de lecture...

Flo, tu es adorable ! Je travaille du mieux que je peux, grâce à vos encouragements :D

Lou, merci pour les tuyaux, en effet quand je suis revenue je n'avais pas lu toutes ces belles critiques !
Quant à se rencontrer, j'espère qu'il y aura d'autres occasions ;-)

La liseuse, MERCI... quand j'ai commencé à écrire ce roman et surtout quand il m'a posé des difficultés sans nombre, je n'espérais pas rencontrer des lecteurs qui me rendent au centuple ce que j'avais déposé dans le livre. Cette histoire est maintenant entre de bonnes mains ;-)

Audrey H. a dit…

Hello,

Je viens de lire ton roman seulement maintenant faute de temps ! Je l'ai dévoré en deux jours chrono. Cela faisait longtemps que je n’avais passé d’aussi bons moments à la lecture d’un bouquin. :))) Il se laisse lire agréablement, et sa texture s’avère riche, dense et légère à la fois. L’ambition de satisfaire à une littérature populaire et exigeante à la fois me semble parfaitement atteint.

Bravo et merci, Gaëlle !...


PS : J'espère que je ne ferai pas de cauchemars cette nuit...

Marie L. a dit…

Deux ans après, je fais remonter ce billet!
Je viens de lire "L'Ancre des rêves" et comme beaucoup, j'ai été séduite... En quelques mots (j'en dis plus sur mon blog), c'est un très beau roman, à la fois lumineux et obscur, poétique aussi. Envoûtant. On a du mal à "décrocher"...
Merci pour cette belle lecture!