2 juin 2006

Parfois, y a des trucs bien à la télé

Bonjour !

Comme je suis en train de plancher sur un billet sur Dracula, à mes risques et périls... (si vous n'avez pas de nouvelles de moi d'ici une semaine, j'aurai peut-être fini mes jours dans une tombe des Carpathes, car j'investigue, et qui cherche trouve, c'est bien connu...), en attendant, histoire de vous distraire un peu, je voulais rappeler, ou vous signaler, que jeudi prochain c'est la finale de LA NOUVELLE STAR.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas la Nouvelle Star (j'en connais) et qui l'associeraient vaguement, dans leur ignorance, à Star academy, Popstar ou autre machine à fabriquer des chanteurs de variétoche à la moulinette, allez jeter un coup d'oeil jeudi soir sur M6... et dites-moi franchement si vous connaissez une autre émission où on peut voir en prime time une chanteuse black qui n'est pas taillée comme une top model et un chanteur qui a tout de l'asperge dégingandée (Doune, je crois que j'ai trouvé ta Grande Bringue, dans la vraie vie c'est un mec et il chante sur M6 !), bref deux chanteurs aussi doués que peu conformes aux canons habituels des émissions de téléréalité musicale, et qui chantent du James Brown, des tubes des Jackson Five, ou New York, new York, au lieu de se cantonner à Lara Fabian et à Michel Sardou.
Jeudi prochain, c'est donc la finale, et après, on n'aura plus rien à se mettre sous la dent pour un moment, je vous préviens.

Cette année, en finale :

Dominique, une black superbe à la voix d'or, qui a si magnifiquement chanté le tube de Bagdad Café, l'autre jour, que j'en ai oublié l'original (qui me bassine un peu d'ailleurs, à force de l'avoir trop entendu), et que j'ai redécouvert cette chanson. Dominique, elle est à la hauteur des grandes chanteuses de jazz et de soul. Et quand elle chante "en taille 46" (selon le mot de la blogueuse télé de Telerama), et qu'elle est à couper le souffle, et qu'elle finit en larmes comme Piaf à la fin d'un concert (alors qu'à la télé on est habitués à de l' EMOTION au kilo, chimiquement modifiée, comme la barbe à papa mais sans la nostalgie et la fête foraine), on se dit que les rédactrices des magazines féminins qui nous accablent avec des régimes dès qu'on a doublé le cap des fêtes de Noël pourraient en prendre de la graine... et enseigner à leurs jeunes lectrices tentées par l'anorexie que la beauté ne se mesure pas au kilo ou au tour de taille mais à ce qui émane de soi. Dominique, écoutez-la et regardez-la chanter, elle est à la fois souveraine et fragile. Et elle est très belle.

Et Christophe, une sorte d'ovni qui se balade en virtuose dans les chansons les plus difficiles, tout ça avec une simplicité anormale, pas de trémolos dans la voix, de variations maniérées... pour faire un lien avec mon dernier billet, Christophe, avec sa voix androgyne, inclassable, toujours sur le fil, pleine et brisée à la fois, incarne la beauté accomplie d'un talent qui réunit le masculin et le féminin. Tout ça avec un don inné pour susciter la sympathie. Un petit miracle. Il y a des années, quand j'étais au collège, certains de mes pions ressemblaient à Christophe... et quand je le regarde, je me dis que sûrement, chez ces pauvres pions malmenés de mon enfance (obligés de supporter une armée de gamins survoltés), il y avait plein de talents cachés comme des trésors, et que je n'ai pas su bien les regarder. Je leur fais mes excuses mentales pour avoir été une sale gosse qui ne pensais qu'à papoter avec ses voisins et à se défouler après une journée de cours relativement assommante.
Vous connaissez "Ça plane pour moi ?", ce tube mémorable de Plastic Bertrand ? Christophe l'a chanté, et c'était étonnant. C'était bon.
La chanson de Titanic, c'est le genre de scie musicale urticante qu'on passe en boucle dans les salles de gym, pendant le quart d'heure de relaxation qui suit la séance d'abdo fessiers... Eh bien lui, il la chante, et c'est beau. Dalida, j'ai du mal aussi, surtout depuis qu'elle est phagocytée par son frère, qui la force à chanter des duos post mortem avec Serge Lama, la pauvre, même pas le droit de reposer en paix ! Eh bien Christophe a chanté l'autre jour Pour ne pas vivre seul, et c'était comme une blessure effleurée par la lumière.
Bref : apparemment Christophe et moi, on n'a pas toujours les mêmes goûts musicaux, mais malgré ça, il me cueille à chaque fois !

Du coup, qui va gagner, on s'en fiche, tellement c'est absurde d'opposer ainsi deux talents distincts, singuliers, indéniables. Ce qui compte, c'est de les écouter chanter pendant toute une émission.

Dans le jury, parmi les quatre personnes qui ont déniché ces deux merveilles, il y a le batteur Manu Katché, qu'on ne présente plus. Et l'autre jour, à une émission de radio, il était interviewé, et il disait en substance (je ne mets pas de guillemets parce que j'ai la flemme d'aller podcaster l'émission sur Europe 1 pour vérifier les paroles exactes) : oui, c'est vrai que j'ai fait 300 albums de jazz, que j'ai bossé avec Sting , Peter Gabriel et des tas d'autres pointures, et que je suis presque plus connu comme jury de la nouvelle Star..., mais on s'en fout : ce qui compte, c'est que les maisons de disque aujourd'hui ne font plus leur travail de découvreurs de talents. Ils sont trop occupés à découvrir leur nouvelle voiture, ou leur belle maison. Alors on fait leur boulot. Et du coup, parce qu'on est exigeants, et que nos critères sont musicaux et pas juste plastiques, des gens extrêmement talentueux se pointent à nos castings, parce qu'ils savent que sinon ils ne pourront pas avoir de visibilité dans ce système enrayé. Quand j'étais au début de ma carrière, y avait encore des gens qui pariaient sur vous, qui vous prenaient avec votre petit talent et vous aidaient à le développer. Des gens qui misaient sur vous, sur une promesse. Maintenant, ça n'existe plus. Il leur faut du tout cuit. C'est pour ça que je suis fier d'avoir participé à ce programme, quand je vois des gens comme Christophe, par exemple...

Ça m'a marquée, parce que ce qu'il dit des maisons de disques, on peut aussi bien le dire pour l'édition... et pour le cinéma, entre autres ! Aujourd'hui, on ne mise plus sur des promesses. On mise peu, d'ailleurs. On préfère que vous imitiez Marc Levy, ou que vous tentiez de refaire Harry Potter. Ou alors on attend qu'un écrivain ait tout rafflé dans son pays pour le publier chez nous... Alors, la prochaine révolution culturelle, ce ne sera pas "les artistes au boulot dans les champs"(même si ça peut être rigolo, cinq minutes), mais peut-être un vrai mouvement en profondeur pour s'émanciper de ces médias qui ne pensent que valeur marchande et nous servent toujours la même soupe. Il va falloir bosser dur, pour inventer nos propres moyens d'être visibles. Pour gagner une indépendance qui se paie cher, et ne s'obtient en général qu'avec le succès, aujourd'hui : si vous vendez moins, si vous n'expédiez pas un bouquin par an, si vous faites moins de spectateurs en salles, c'est le début de la chûte, mon petit gars. Vous savez, cette chûte qui se termine aux animations de supermarché.

Je pense que certains d'entre vous, certains et certaines qui figurent dans mes liens par exemple, ont déjà cherché et trouvé une réponse avec entêtement et efficacité : exister à travers la vitrine de leur blog, trouver ainsi un public qui leur donne l'énergie d' aller plus loin, de soutenir leur effort après les cent premiers kilomètres.

Mais ce n'est qu'un début. Tôt ou tard, il faudra vous coltiner des gens peu aimables, qui prétendront détenir la clé de votre succès et vous dicter ce que vous devez faire, quelle direction vous devez prendre. Comme le dit Manu Katché, les grands groupes veulent du tout cuit. Mais ce n'est pas pour autant qu'ensuite, ils vous soutiendront dans vos choix artistiques, car ils préfèrent le duplicata, la fabrication en série. "Les grandes maisons de disques sont des vendeurs de soutien-gorges" , a dit aussi Manu Katché, et ça aussi, ça m'est resté en mémoire.

Dans le jury de La nouvelle Star, y aussi Dove Attia et André Manoukian (qui sous un vrai don pour la formule comique cache une forte sensibilité artistique)...et Marianne James avec ses coups de gueule et sa larme à l'oeil, mais on comprend qu'elle pleure souvent, si on y réfléchit bien : elle a voulu faire cette émission pour la transformer, comme Manu Katché, en quelque chose d'ambitieux. Il a fallu, on l'imagine, beaucoup batailler avec la production pour imposer cette exigence artistique, imposer aussi des artistes qui ne dansent pas, qui n'ont pas un physique de série télé, qui ne batifolent pas à l'écran... et éduquer l'oreille du public, qui, les premières années, votait de préférence pour les petits minets aux dents blanches et éjectaient le grand maigre à la voix jazzy. Mais voilà, cette année, même plus besoin d'engueuler le public : les deux meilleurs sont en finale. Et ils chantent, et c'est un spectacle de première qualité.
Alors, on comprend qu'elle pleure...

Bon, sur ce, je vous laisse, je vais retrouver Dracula en essayant de ne pas me faire mordre. Ce qu'il ne faut pas faire pour vous distraire !

Bon week-end à tous.

21 commentaires:

Doune a dit…

Ah tout comme toi!!! J'ai mis la nouvelle Star seulement depuis la semaine dernière et j'en ai des frissons rien qu'en me remémorant les prouesses vocales de Christophe (oui, bon, c'est mon grand chouchou mais faut avouer que lorsqu'il s'est mis à chanter Barbara Streisand... je n'ai jamais été aussi émue par une chanson et je me suis dit: toi, si tu fais un album j'achète!... en priant que ce ne soit pas de la daube...). Je n'aime pas beaucoup regarder les débuts de ce genre d'émission, de voir les gens stresser, se ridiculiser, je me sens mal pour eux... par contre, une fois l'écrémage fait, ça m'arrive... et là, je regrette amèrement de ne pas avoir regarder plus tôt tellement ça vaut le coup! Et en effet, pour une fois, le public a choisi avec intelligence, non pas avec ses yeux pour le minet, mais avec ses oreilles... et pis les duos Dominique/ Christophe... quelle harmonie!!!

Pour ce qui est de la publication, heureusement, je connais certaines personnes qui ont réussi à se faire publier alors qu'ils faisaient des trucs peu vendeurs et pourtant excellents comme All about Jeanne ici:

http://www.allaboutjeanne.com/

C'est vrai que c'est rarement dans de grandes maisons d'édition mais en tant que fan de ces petites maisons indépendantes et éclectiques, je me dis que je ne dois pas être toute seule à aimer...

PS: depuis ce matin, je n'arrive pas à t'envoyer de mail
:(

Gaëlle a dit…

Ah oui, Christophe chantant "memory" c'était un grand moment...
Quant aux maison d'édition, tu as tout à fait raison, heureusement qu'il y a les petites qui font leur boulot et dénichent des talents, mais le pb c'est que du coup elles sont aussi inondées de manuscrits que les grosses, et avec beaucoup moins de personnel... d'autre part, souvent, elles se font piquer les auteurs qu'elles se sont donné le mal de découvrir par les grosses, qui savent allonger la monnaie une fois que le plus dur est fait ! A noter que Fred Vargas ou Anna Gavalda n'ont pas cédé aux sirènes et sont restées fidèles à ceux qui avaient bien voulu d'elles quand personne n'en voulait.

Doune a dit…

J'ai bien reçu ton mail mais le mien que j'ai envoyé au moins 3 fois, me revient sans cesse :S (en fait, c'était pour te donner des liens intéressants et surtout pour avoir la suite!!!!)

Marmitedecathy a dit…

A priori je suis contre ce genre d'émission, je n'ai donc jamais regardé "La nouvelle Star" je pensais que c'était un ramassis de minettes et minets au physique avantageux. Mais ton article me fait réfléchir, notamment les paroles de Manu Katché, je vais essayer de regarder la finale pour me faire une opinion.

mariaba a dit…

Impossible de résister à l'envie de laisser un petit mot aussi! Je ne suis pas une grande fan de ce genre d'émission, mais c'est vrai que cette année, c'est un bon cru! En plus ils ont l'air de vraiment se faire plaisir... mais est-ce que tout ça va durer? Qui aujourdh'ui peut écrire un bel album pour Dominique, quelque chose qui lui ressemble, mais qui ne sera pas forcément vendeur? Et idem pour Christophe! J'ai bien peur qu'on leur concocte ensuite des textes et de la musqiue formatés, "à la manière de", sans âme.
Je ne connais pas le monde de l'édition littéraire, mais mon ami est musicien, et l'univers dans lequel il évolue fonctionne sur le même schéma! Quelques petits labels indépendants et passionnés soutiennent des musiques atypiques et essaient de les faire connaître, mais on ne reste pas intermittent si on ne fait que ça! Il faut céder (un peu) au chant des sirènes, faire des compromis et jouer avec des artistes "connus" pour vivre bien.
Et c'est bien souvent tentant de tout lacher pour ne faire que du non commercial!
Le public, en général, n'a pas une oreille curieuse, ni des yeux d'ailleurs, et c'est bien triste. Mais pour finir sur une note un peu moins pessimiste, il faut persévérer et ça finit par marcher!

Gaëlle a dit…

Bonjour et bienvenue à toi Marmitedecathy!Ce que tu me dis ne m'étonne pas, j'ai pas mal de copains qui ne regardaient pas, pensant la même chose, et qui maintenant ne ratent pas l'émission !Si tu regardes, tu me diras ce que tu en penses, ok?Bonne journée et merci pour tes messages !

Gaëlle a dit…

A Mariaba :Je suis tout à fait d'accord avec toi, le problème c'est APRES l'émission. L'an dernier y avait Myriam dans le registre des perles, mais son album est très variétoche si on le compare à ses superbes prestations rock et soul dans l'émission... la production est passée par là !Je crois que c'est un point où je jury bataille toujours avec la prod : qu'ils se donnent le mal de fabriquer aux gagnants des albums qui leur ressemblent.Pour l'instant, ce n'est pas couronné de succès..Là, on retrouve la logique des maisons de disque (ou des grandes structures en général) qui finissent par "découvrir" un talent qui s'est hissé lui-même jusqu'au succès par son originalité, et le récupèrent aussitôt pour le passer à la machine à formater. Une logique absurde, qui fait qu'à ce jour je n'ai jamais acheté un album d'un gagnant de la Nouvelle Star et que j'espère comme Doune ou comme toi que cette fois, ils seront moins stupides...

Laurence a dit…

Salut Gaëlle,

Je vois u'en plus de la lecture nous avons la même attirance pour "La nouvelle star"; Entièrement d'accord avec toi, les deux finalistes sont au top chacun dans leur registre, et peu importe finalement qui gagne. Je sais déjà que je vais passer une superbe soirée jeudi prochain à les écouter.

Et puis Dracula.... ah... tant de souvenir... En fait, j'ai fait mon mémoire sur le personnage du vampire féminin dans la littérature. Alors j'attends avec impatience ton avis sur ce roman. :)

Gaëlle a dit…

A Laurence : ah chouette une fan de Dracula ! Dis donc c'est génial ça, comme thème de mémoire. Moi je vais me concentrer sur l'homme Dracula, mais comme ça tu pourras me corriger si je dis des âneries, et j'adorerais, personnellement, avoir un petit éclairage sur le vampire féminin, maintenant tu as piqué ma curiosité... D'ici là, j'irai faire un tour chez toi dimanche à 18h pour l'énigme littéraire de la semaine : sachant qu'en général je suis NULLE pour les énigmes. Mais je vais me concentrer. Ça a l'air marrant.

Anonyme a dit…

D'ou l'importance d'être aux aguets.Pour être prêt à comprendre,quand on se retrouve éparpillé,comme après le passage d'un typhon plein de puissance et de joie d'être,que ce qui vient de se produire c'est le passage de la beauté.Pas celle de l'affiche racoleuse.Celle que l'on reconnait à l'instant,même si on ne l'avait pas encore rencontrée.Bagdad,Calling...Dominique,Christophe c'est ça.Et le café de Gaëlle aussi.Tous les mots comptent.Il faut être aux aguets pour se faire éparpiller.Ou alors les jours se suivent... Howlin'Wolf

Gaëlle a dit…

A Anonyme : Merci !...

Wictoria a dit…

Bonjour Gaëlle, je connais la nouvelle star, que j'écoute plus que je ne la regarde...pendant ce temps, je suis à tapoter sur mon ordi ;)

La semaine dernière je me suis levée pour regarder la prestation de Dominique, j'adore tout particulièrement cette chanson de "Bagdad cafe" qui me met la larme à l'oeil (moi aussi j'ai cette tendance).

Et je te raconte pas...mais si je te raconte...lors de la toute première émission, qui s'appelait à l'époque "à la recherche de la nouvelle star", il y avait Jean-Sébastien, un Canadien à la voix si sublime !!! Il m'a fait pleurer à CHAUDES LARMES avec la chanson "We are the champions", j'en ai encore des frissons à cette évocation !

Bon il n'a pas gagné, et je ne sais pas ce qu'il est devenu, j'espère qu'il continue à faire chavirer les coeurs de tous ceux qui aiment l'émotion de la voix...

PS je ne suis pas du tout fan de la star ac', pas du tout... Mais je pense que leur succès est dû au fait qu'il n'y a pas beaucoup de variétés à la télé, alors, les gens qui veulent se distraire les neurones regardent cette émision, qui j'en conviens, n'a rien à voir avec la nouvelle star.

Des 4 jurés de la nouvelle star, je préfère Marianne, elle est trop "top", et fascinante.

Gaëlle a dit…

Bonjour Wictoria et merci de ta visite ! Je me souviens très bien de Jean-Sebastien Lavoie (c'est son nom) et de sa voix magique... il a fait un album depuis, pas à sa hauteur mais j'espère qu'il continue et fera une carrière personnelle car j'aimais beaucoup le garçon et sa voix. Et Marianne James, ce que j'apprécie particulièrement en elle, c'est que ce n'est pas qu'une "grande gueule" : elle parle des prestations musicales et des chanteurs avec une justesse et une précision impressionnante, et son langage est très imagé et poétique. On sent toute la profondeur de l'artiste !

slumblogger a dit…

Bonjour Gaelle,
après ton passageb sur le blog d'Holly, je découvre le tiens.
Je rebondirais plus sur ce que tu dis des éditeurs. J'en connais certains qui à une taille extrêmement réduite bataille ferme pour arriver à gagner assez d'argent pour continuer à sortir des livres intéressants. Ils sont traducteur, directeur de colection à côté de cela, sinon il en vivraient peu.

Les auteurs sont aussi traducteurs, scénaristes pour la BD ou le ciné, quand ils ne sont pas vendeurs en librairies.

Por autat ces mini-éditeurs sont ceux qui osent le plus car ils 'ont qu'à gagné : gagné en honeur en sortant des sentiers battus, gagné si cela marche, gagné en amitiés, et gagné en s'amusant !

J'attends ton billet sur Dracua, ayant pas mal lu sur ce sujet, plus jeune !
Cordialement, un autre lyonnais !

Gaëlle a dit…

Bonjour et bienvenue Slumblogger !Merci de ton message, avec lequel je suis entièrement d'accord : dans mon billet je parlais surtout de certaines grosses maisons d'édition qui ont tendance à ne rechercher que des textes facilement lisibles et exportables (donc d'un style assez passe partout, de leur propre aveu) au détriment de la "prise de risque". Heureusement en effet qu'il y a tous ces petits éditeurs qui se battent pour faire un vrai travail de découverte et d'accompagnement des auteurs...Hélas souvent ils sont aujourd'hui, et par voie de conséquence, inondés de manuscrits, et ayant des effectifs plus réduits que les gros, ne peuvent matériellement faire face à toute la demande. D'expérience je sais qu'il n'est pas facile, pour cette raison, d'être lu par ceux par qui on aimerait être lu... Mais grâce à eux, un peu de diversité artistique parvient à subsister, espérons-le pour longtemps... car comme tu le soulignes, ils ont parfois du mal à joindre les deux bouts et sont obligés de porter plusieurs casquettes à la fois.
Au sujet de Dracula, décidément je vais avoir affaire à de vrais amateurs ! Tant mieux : comme ça vous pourrez compléter de vos remarques et de vos conseils de lecture mon billet non exhaustif. Holly m'a déjà conseillé la trilogie de Kim Newman, qui a l'air passionnante, mais que je vais devoir aller chercher chez les bouquinistes car elle est épuisée...

mariaba a dit…

Juste un passage éclair pour crier ma joie; Christophe a gagné!!!!! Toute crevette et tout rêveur, ne collant pas tu tout avec qu'on nous impose d'habitude, c'est super! et Dominique a gagné aussi finalement....
A plus tard

Gaëlle a dit…

Eh oui Christophe a gagné et en plus il a chanté MA chanson préférée : les Vieux Amants, de Brel...J'en étais toute retournée ! Mais Dominique s'est très bien défendue aussi, et j'espère qu'il n'y avait quand même pas trop d'écarts entre les votes... et surtout j'espère qu'ils vont leur faire de beaux albums et se montrer à la hauteur, pour changer ! C'est quand même le comble de les noyer ensuite dans des mélodies aussi nulles que celle de leur "single"...

Freefounette a dit…

rah et moi donc, ça fait des semaines que je suis la nouvelle star rien que pour entendre leurs versions "originales" des chansons qu'ils reprennent (sisi c possible !!!!)(j'aimais bien Florian ze rocker aussi...)(la progression de Gael était pas mal à suivre aussi, bien que pas "à la hauteur"...)

j'espère qu'ils vont sortir un cd avec les chansons des primes, tiens...
j'avais été scotchée par "calling you" par Dominique, au point d'en avoir une grosse boule dans la gorge, et par "pour ne pas vivre seul"... et là, "les vieux amants", c'était quelque chose...

moi chu super contente de voir que ya du talent, finalement, et beaucoup de boulot aussi, chez ces ptis djeuns, tiens !

et bien contente d'avoir découvert ce blog, aussi, d'ailleurs, qu'est vraiment formidable, bravo !

:-)

Gaëlle a dit…

Ah oui moi aussi Freefounette j'espère un cd des chansons du prime... je ne comprends pas pourquoi ils ne l'ont pas fait jusqu'ici, et ont préféré plutôt nous sortir des albums décevants, au lieu des prestations que les gens avaient aimées et auraient achetées illico ! Quant au talent, même chez Christophe, il ne s'épanouit pas sans beaucoup de boulot... c'est rassurant pour nous autres qui chantons comme des casseroles (je parle surtout pour moi), ça ne vient pas tout cuit non plus, même s'il y a des dons qui doivent tomber en pluie sur les berceaux de certains comme dans les contes...J'ai été émue aux tripes par Calling you et Pour ne pas vivre seul, et les Vieux Amants, là c'était à peine supportable. "Tendu de la première à la dernière note", a dit Manu Katché. On ne saurait mieux dire.

Miss Poivert a dit…

Et bien, toi, tu ne fais pas les choses à moitié et ça me plaît ! Plein de bloggeurs de mes potes ont écrit des articles sur la Nouvelle Star, mais le tien est de loin le plus documenté et le plus approfondi... Ca fait bien plaisir tout ça.

Gaëlle a dit…

a Miss Poivert : Quand on aime on ne compte pas !